Dépêche
Accueil » Auto & Moto » ESSAI: DUCATI SCRAMBLER CLASSIC

ESSAI: DUCATI SCRAMBLER CLASSIC

L’origine du nom scrambler provient  de la scène moto des années 50  et 60. Il décrivait à l’époque des  machines passe-partout, telle une  routière plus légère que puissante pouvant  occasionnellement s’aventurer hors route.  C’est exactement ce que cherche à transmettre  Ducati à travers son modèle du même  nom, un demi-siècle plus tard.

Dans un style néo-rétro, le nouveau best-seller  de Ducati se caractérise par sa ligne simpliste  intemporelle, son réservoir en goutte  d’eau et une finition à l’italienne toujours bien  soignée.

Proposée en 6 déclinaisons: Desert Sled,  Café Racer, Sixty 2, Icon, Full Throttle et notre  modèle d’essai, la Scrambler Classic, qui par  sa couleur orange et bande noire au milieu, ne  manque pas de rappeler son ancêtre, tout en  se distinguant par une selle en cuir “vintage”,  jantes à rayons, garde-boue avant court et arrière  en aluminium.

On retrouve également un système de freinage  ABS déconnectable, un compteur entièrement  digital, sur lequel on aurait aimé  retrouver une jauge à essence, à la place du  voyant de réserve de carburant, sinon il est  bien lisible, offrant les informations nécessaires.

Dès les premiers tours, on se sent chez soi, la  position de conduite est naturelle, la hauteur  de selle de 790 mm permet de bien poser les  pieds à plat et le large guidon offre une parfaite  tenue. Moi qui ai besoin d’une moto de  tous les jours, ne craignant pas les embouteillages  sans être une Mobylette, franchissant  les obstacles sans être un Trail ou encore une  moto à caractère, me donnant des frissons  sans être une sportive, je me suis bien régalé  au guidon de ce mini couteau suisse.

La mise à l’épreuve de la Scrambler a duré  une journée entière. En ville, elle s’est montrée  très agile et pratique, le bicylindre de l’ancienne  Monster 796 offrant une réactivité à la  carte, répondant à mes moindres caprices.  Sur autoroute et à partir des 5000 trs/min,  la Scrambler dévoile un tout autre caractère,  moteur vif, largement pimenté de sensations  au point de se faire plaisir tout en respectant  les limitations de vitesse.
Sur une centaine de kilomètres de parcourus,  on a aimé:

  • L’agilité de la moto
  • Le caractère moteur
  • La polyvalence
  • Le design intemporel

et on a moins apprécié:

  • La selle dure
  • Absence de jauge à essence
NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !