Dépêche
Accueil » Dernière minute » Disparition de Pierre Bergé, un grand ami du Maroc s’en va

Disparition de Pierre Bergé, un grand ami du Maroc s’en va

Pierre Bergé – ©ph:AFP

Le mécène, patron de presse, amateur d’art et homme d’affaires français, Pierre Bergé, est mort, vendredi 8 septembre 2017, chez lui, à Saint-Rémy-de-Provence, dans les Bouches du Rhône, en France, à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue maladie. Homme de gauche, proche de l’ancien président, François Mitterrand, collectionneur d’art, Pierre Bergé est surtout connu pour avoir fondé, en 1961, une maison de mode avec le célèbre couturier français, Yves Saint-Laurent, décédé en juin 2008.

A son initiative, deux musées dédiés à l’oeuvre du couturier disparu devraient être inaugurés en octobre prochain, à Paris et à Marrakech. Né le 14 novembre 1930 à l’île d’Oléron d’une mère institutrice et d’un père fonctionnaire des finances, Pierre Bergé s’intéresse tôt à la politique et à la littérature.

Fondateur à 18 ans du journal libertaire « La Patrie Mondiale », qui n’eut que deux numéros, il compte parmi ses collaborateurs d’illustres intellectuels comme Jean-Paul Sartre et Albert Camus.

Homme de presse, il s’est associé, en 2010, avec les hommes d’affaires Xavier Niel et Mathieu Pigasse pour devenir actionnaire majoritaire du groupe Le Monde.
Connu aussi pour être un grand amoureux du Maroc, où il se rend régulièrement pour ses vacances, il est le président de la fondation « Jardin Majorelle », à Marrakech, acheté en 1980 à l’artiste peintre français, Jacques Majorelle, qui avait fondé ce célèbre jardin en 1931.

Présenté par les médias internationaux comme l’un des plus grands mécènes du 20ème siècle, M. Bergé s’était impliqué dès son jeune âge dans de nombreuses causes caritatives et sociales.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !