Dépêche
Accueil » A la une » Développement d’Al hoceima: des ministres limogés

Développement d’Al hoceima: des ministres limogés

Une semaine après avoir appelé à un séisme politique, le roi Mohammed VI est passé ce 23 octobre aux actes. A l’issue de la réception qu’il a accordé au palais de Rabat au président de la cour des comptes, Driss Jettou, venu lui présenter ses conclusions sur la non réalisation du programme Manarat Al-Moutawassit, le Souverain a limogé pas moins de cinq responsables, à savoir le ministre de l’Education nationale, Mohamed Hassad, le ministre de l’Amenagement du territoire, Mohamed Nabil Benabdellah, le ministre de la Santé, El Houcine Louardi, le secrétaire d’État à la Formation professionnelle, Larbi Bencheikh, et le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri. Les équipes de M. Jettou ont révélé plusieurs manquements de leur part (MM. Hassad et Benabdellah étaient respectivement, pendant la période incriminée, ministres de l’Intérieur et du Logements et M. Bencheikh directeur de l’OFPPT, tandis que MM. Louardi et Fassi Fihri occupaient déjà les mêmes fonctions).

Par ailleurs, l’ancien ministre de l’Education nationale, Rachid Belmokhtar Benabdellah, l’ancien ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, l’ancien ministre de la Jeunesse, Lahcen Sakkouri, l’ancien ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, et l’ancienne secrétaire d’État à l’Environnement, Hakima El Haite, se sont vus notifier le mécontement du Roi à leur propos. Dans son communiqué, le cabinet royal annonce qu’ils n’occuperont plus à l’avenir de fonctions officielles.

A noter que le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et le ministre de l’Economie, Mohamed Boussaïd, étaient présents aux côtés de M. Jettou lors de l’audience accordée par le Souverain. M. El Othmani devrait sous peu proposer cinq noms pour remplacer les responsables relevés de leurs fonctions.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !