Dépêche
Accueil » Société » Des psychotropes commercialisés à l’intérieur de la base militaire Ben Guerir

Des psychotropes commercialisés à l’intérieur de la base militaire Ben Guerir

psychotropes-base-bengrir-maroc-hebdo

Un soldat et une pharmacienne impliqués

Jeudi 30 avril 2015, le tribunal de première instance de Ben Guerir  devait entamer le procès d’un jeune militaire et de sa copine, une  employée de pharmacie, accusés de détention et commercialisation de  médicaments psychotropes de marque Valium et Nordaz à l’intérieur  de la base militaire Ben Guerir, située dans la région de Marrakech.  Les deux accusés ont été arrêtés à 1 heure du matin du vendredi 3  avril par une brigade composée d’éléments de la gendarmerie et de  la police judiciaire de Ben Guerir. Après une opération de fouille, les  enquêteurs ont saisi près de 100 comprimés de même marque destinés  à la vente clandestine. Le principal accusé, Mourad, âgé de 26 ans,  est des militaires et des éléments des Forces auxiliaires contre 50  dirhams/comprimé.  Mourad est natif de la ville de Salén où il a poursuivi ses études  jusqu’au brevet.
En 2011, il a rejoint les rangs des Forces armées  royales. Il a été affecté à la sixième base militaire aérienne de Ben  Guerir, avec un salaire mensuel de 3.000 dirhams qui ne lui permettait  pas de subvenir à ses propres besoins, puisqu’il réservait 1.000 dirhams  pour sa mère, et 1.100 dirhams pour le loyer. Ce qui reste n’était pas  assez pour couvrir ses dépenses quotidiennes, sachant qu’il était  amateur de boissons alcoolisées. Il était souvent dans un embarras  pécuniaire, ce qui l’a poussé à réfléchir à gagner sa vie par tous les  moyens, sans fournir beaucoup d’efforts. Il a fait connaissance avec  une employée de pharmacie depuis 5 mois. Il lui a fait croire qu’il  l’aimait éperdument et lui a promis le mariage dès que sa situation  financière s’améliore. Au fil des rencontres, il a réussi à la convaincre  de lui fournir des médicaments psychotropes sans ordonnance, qu’il  écoulait ensuite à la base de Ben Guerir.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !