Dépêche
Accueil » A la une » Débat entre Clinton et Trump: attaques, piques et esquives

Débat entre Clinton et Trump: attaques, piques et esquives

hillary-clinton-donald-trump

Hillary Clinton et Donald Trump se sont d’abord salués avec une politesse glacée. La paix froide n’a duré qu’un instant avant que les deux prétendants à la Maison Blanche n’en viennent à un échange très vif, parfois jusqu’à l’insulte.

Le premier débat de la présidentielle a été une lutte d’endurance de 90 minutes, sans autre pause dans les escarmouches et les esquives que les questions d’un modérateur passablement dépassé par l’ampleur de la tâche.

Curieusement, Hillary Clinton était vêtue de rouge, la couleur du parti républicain alors que Trump affichait une cravate bleue, la couleur des démocrates.

Elle n’a jamais appelé son adversaire que Donald, alors que lui – qui dans les réunions électorales la surnomme « Hillary la crapule » – lui a donné ici du « Madame la Secrétaire (d’Etat) ».

La première femme candidate d’un grand parti à la fonction suprême s’est montrée calme, posée et ferme pour l’essentiel de l’affrontement. Toujours – ou presque – souriante, n’élevant que rarement la voix.

« Donald c’est bon d’être avec vous », a-t-elle lancé en guise d’ouverture. Elle n’a suscité qu’un demi sourire de la part de son adversaire, mais une réaction amusée de la salle.

Tout au long de la soirée, elle a tendu quelques pièges au milliardaire pour essayer de le faire sortir de ses gonds.

D’entrée de jeu, elle fait allusion au sérieux coup de pouce de 14 millions de dollars que Donald Trump a reçu de son père pour bâtir son empire, bien plus qu’il ne l’admet en général.

Le républicain a mordillé à l’hameçon: « Mon père m’a prêté une toute petite somme et j’ai bâti une immense fortune ! »

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !