Dépêche
Accueil » Livres » De mémoire de phosphatier

De mémoire de phosphatier

Moulay Larbi Raji

Moulay Larbi Raji

Après Le Maroc de mon  enfance, chez Afrique-  Orient en 2014, et Azrou,  p l é n i t u d e d ’ a u t a n ,  Neomediatis-Edition, en 2015, Moulay  Larbi Raji, ancien directeur des  ressources humaines de l’OCP, a sorti  un nouveau livre intitulé Vivre l’OCP,  aux Éditions Maghrébines.

Cet ouvrage est d’un intérêt certain  pour ceux qui voudraient comprendre  la nature des activités de base de  l’OCP et son système de management.  Il peut être aussi bien apprécié par les  “OCPéens”, ou, si l’on préfère, les  phosphatiers.  Voulant apporter sa part de  contribution à la reconstitution de la  mémoire historique de l’OCP, l’auteur  a évoqué le transfert en 1979 des  organes de Direction Générale de  Rabat à Casablanca et les problèmes  qui en résultèrent.

Mémoire historique
Dans ce livre, l’auteur a essayé de  raconter son expérience, accumulée  au fil de ce qu’il appelle “les  années d’autrefois”, un récit dans  lequel émergent par moments les  personnages ayant marqué de leur  empreinte sa vie passée à l’OCP.  Outre cela, il y a des échappées sur  d’autres aspects, liés au processus de  production.

Ce pourquoi la narration est émaillée  de descriptions techniques partant,  dans une cohérence d’ensemble, sur  les activités essentielles de l’OCP,  telles que les mines souterraines avec  les tâcherons en place d’honneur,  les exploitations à ciel ouvert où de  puissantes machines (les fameuses  draglines) sont à l’oeuvre 24 heures  sur 24 pour extraire le phosphate; et  où grouillent sans arrêt de monstrueux  camions et engins divers, les  ateliers mécaniques où des ouvriers  hautement qualifiés s’adonnent à leur  occupation (réparation des engins  et sous-ensembles mécaniques),ou  encore les milieux composites dans  lesquels se retrouvent les différentes  catégories de personnel: ouvriers,  employés, agents de maîtrise, cadres  et ingénieurs.

Quant aux activités de shipping,  auxquelles s’est livré le Groupe OCP  durant les années 70/80, M. Raji les a  tout juste effleurées.  Cette courte expérience dans le  transport maritime est relatée  sommairement dans la deuxième  partie du livre.
Elle sera reprise en détail dans une  prochaine publication sur “La Politique  de navigation maritime au Maroc”, titre qu’il compte adopter pour cette  édition.  Dans les chapitres  c o n s a c r é s à l a  gouvernance de cette  entreprise, imprégnée de  concepts McKinsey depuis  des années, le lecteur  est amené à découvrir les  aspects pratiques de gestion  des ressources humaines, une  gestion rationalisée, fondée  sur l’utilisation de formules  simples pour la gestion de  l’emploi et la détermination des  besoins en personnel ou pour  l’octroi de certaines gratifications  (primes de rendement ou de  fin d’année). Un système  de pointe, axé sur la  performance qui consacre  OCP SA comme entreprise  d’avant-garde.

Un coup d’oeil furtif sur  ce nouveau livre: Préfacé  par Nada Biaz, directrice  générale du Groupe  ISCAE, le livre a été  considéré comme un  ouvrage instructif  par Elmostapha  Jamaleddin, ex directeur  de la société Phosboucrâa, filiale du  Groupe OCP.

Par Issam Najati

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !