Dépêche
Accueil » Economie » De grands ambitions pour le groupe Palmeraie Industries & Services à l’horizon de 2020

De grands ambitions pour le groupe Palmeraie Industries & Services à l’horizon de 2020

palmeraie

C’est un Saad Berrada  Sounni débordant  d’énergie et plein d’espoir  pour le groupe  qu’il préside, Palmeraie Industries &  Services, un géant qui a été gardé loin  des projecteurs médiatiques deux  ans après sa création. Le lien existe,  en effet. B Group, le groupe dirigé par  Abdelali Berrada Sounni, connu pour  le pôle immobilier la holding «Palmeraie  Développement» qui oeuvre  dans l’immobilier, l’hôtellerie et les  loisirs, réorganisé en 2014, a donné  naissance à «Palmeraie Industries &  Services» (PIS) pour reprendre l’activité  industrielle historique du groupe  (Dolidol) et entreprendre une diversification.  La holding, divisée en quatre  pôles —industrie, agriculture, éducation  et secteur minier—, a fait sa  première sortie médiatique le 19 mai  2016 en grande pompe en annonçant  sa vision pour les 5 prochaines  années, étayée par un programme  d’investissement conséquent de 3  milliards de dirhams.

«Le groupe dévoile aujourd’hui sa  vision de développement à l’horizon  2020, qui s’appuie sur quatre axes  stratégiques: l’innovation, le développement  du capital humain, une politique d’investissement soutenue et  l’internationalisation. Le Cap 2020 de  Palmeraie Industries & Services sera  soutenu par un programme d’investissement  de 3 milliards de dirhams et plus  de 3.000 emplois supplémentaires créés.  Le groupe compte se renforcer en investissant  dans des métiers à forte valeur  ajoutée et des secteurs d’avenir et en se  développant à l’international, notamment  en Afrique. Le pôle agricole recevra 1,2  milliard, 800 millions pour l’industrie, et  500 millions respectivement pour l’éducation  et le secteur minier», lance Saad  Berrada Sounni, avec fierté.

Stratégie d’internationalisation
Priorité à l’agriculture, donc, regroupée  au sein du pôle «Palmagri». Le groupe  dispose d’un foncier agricole de 3.000  hectares, de Moulay Bousselham à Agadir  en passant par Errachidia. Seuls 400  hectares sont pour l’heure plantés, mais  ont permis en 2015 de démarrer des  exportations vers l’Europe. Omar Berrada,  directeur général de Palmagri, ambitionne  de diversifier les exportations vers les  États-Unis et le Moyen-Orient, mais également  de renforcer la transformation, en  produisant des amandes effilées ou du lait  d’amande, par exemple.

Dans chacun de ses métiers, Palmeraie  Industries et Services se veut être une  locomotive pour les écosystèmes industriels  dans lesquels elle évolue:  Dans l’industrie, PALMINDUS, qui détient  notamment la célèbre marque Dolidol,  intervient également en tant qu’acteur  majeur dans le domaine de la menuiserie  industrielle via sa marque Bois&Co  (portes, cuisines, mobilier…) qui propose  aux professionnels une offre globale clé  en main. Le portefeuille de PALMINDUS  comprend également la marque Lematelas.  com, premier site marchand de literie  multimarques au Maroc.  PALMINDUS produit depuis quelques  semaines, pour le compte de Renault,  Tanger, de la feutrine et de la mousse  automobile.

Dans le cadre de son rayonnement international,  PALMINDUS a d’ores et déjà  initié son processus d’implantation en  Afrique. En effet, Dolidol s’implante en  Côte d’Ivoire avec une usine de production de mousse polyuréthane et de  matelas sur une superficie de 17.000  m2 qui sera opérationnelle en juin 2016.  PLAMINDUS entend devenir un acteur  de référence en Afrique à travers une  stratégie d’internationalisation basée sur  le «Green Field» et/ou sur l’acquisition,  explique Omar Lahlou, DG du groupe.

Secteurs stratégiques
Récemment créée, l’entreprise PalmFish  s’implante en Afrique pour le développement  de l’industrie de la farine et de l’huile  de poisson en Mauritanie, à Nouakchott.  Dans les mines et carrières, PALMINES  a démarré son activité en 2015 avec un  premier site de production de granulats,  de concassage et de sable déjà en activité  dans la région de Benslimane et de  Benguerir. PALMINES détient aussi des  permis de mines de Cuivre, Plomb, Zinc  et Argent en état avancé de valorisation  dans la région du sud (Anti-Atlas). Les  deux mines sont en état avancé de développement  pour une exploitation dans  près de deux ans.

Dans l’éducation, la création du pôle  PALMEDU découle d’une ambition de  contribuer au renforcement quantitatif  et qualitatif de l’offre d’enseignement au Maroc: développement et gestion  d’infrastructures éducatives, services à  l’éducation, dans les domaines scolaires,  parascolaires et de la formation.

En 2014, PALMEDU a signé un partenariat  avec le réseau d’écoles belges au Maroc  (EBM) afin son développement au Maroc.  Et le groupe est à la hauteur de ses ambitions.  C’est un petit géant qui s’affiche.  Avec un chiffre d’affaires de près de 1,5  milliard de dirhams à fin 2015 (30% du  CA de B Group) et près de 3.000 collaborateurs,  Palmeraie Industries & Services  compte aujourd’hui parmi les plus grands  groupes marocains, et opère activement  dans les secteurs stratégiques pour le  développement du Maroc, à savoir l’industrie,  l’agriculture, les mines et l’éducation.

Palmeraie Industries & Services se dote  ainsi des moyens de ses ambitions et  cible l’Afrique pour sa stratégie d’exportation  mais aussi pour le développement  futur de son activité minière. Le Cap  2020 n’est que la confirmation que ce  groupe sera l’un des grandes holdings  industrielles au Maroc pour la prochaine  décennie.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !