Dépêche
Accueil » Economie » Dar Al Amane, l’enseigne de la fenêtre participative de la SGMB, déjà opérationnelle

Dar Al Amane, l’enseigne de la fenêtre participative de la SGMB, déjà opérationnelle

Hounaida Boukhari et Mohammed Tahri.

Un nouvel acteur de référence avec une qualité de service distinctive

A la Société générale marocaine des banques (SGMB), on innove et on fait mieux. Même quand il s’agit de lancer son enseigne de fenêtre participative , Dar Al Amane , la formule est inédite et le service distinctif.

“C’est un modèle hybride entre la filiale et la fenêtre. L’enseigne est dotée d’un réseau d’agences propres qui n’a rien à voir avec le réseau de la banque conventionnelle’’, souligne d’emblée Mohammed Tahri, directeur général et membre du Directoire de Société Générale Maroc, le mercredi 11 octobre 2017 à Casablanca à l’occasion d’une conférence de lancement en grande pompe. «Un réseau d’agences dédié avec des ressources humaines formées et qualifiées, ayant des certificats et des diplômes, une gouvernance dédiée pour assurer une complète indépendance avec l’activité bancaire classique, directement rattachée au Directoire et un nouveau système d’information acheté au Koweit et utilisé par les grandes banques islamiques du Moyen Orient’’, ajoute Hounaida Boukhari, directrice de Dar Al Amane, bardée de diplômes et titulaire en particulier d’un Executive Master en finance islamique de Paris Dauphine, d’un certificat CIB de Cibafi (Conseil général des Banques et Institutions financières islamiques), dont le siège est à Bahreïn, et d’un certificat IBG de Maali Consulting (Emirats Arabes Unis) en Islamic Banking, ayant cumulé une expérience professionnelle de 16 ans au sein de la SGMB dans des postes de direction.

Avant même de lancer le film publicitaire de la fenêtre participative, le management de Dar Al Amane avait déjà rendu quatre agences opérationnelles, dont deux à Casablanca (Sidi Bernoussi et El Mechouar), une à Marrakech et une à Agadir. Histoire de huiler la machine et recueillir les premières réactions des clients. «Nous avons compté plusieurs ouvertures de compte. Notre dispositif d’agences sera complété prochainement par l’ouverture de nouvelles agences à Rabat, Kénitra, Fès, Oujda, Tanger, Tétouan et Laâyoune. Notre objectif est d’ouvrir 20 agences à fin 2018», promet Mohammed Tahri.

Un modèle particulier
Des agences qui affichent les deux enseignes de la Société Générale et de Dar Al Amane avec une nouvelle charte graphique distinctive. Dans ces espaces, qui permettent déjà des ouvertures de comptes et l’appropriation de moyens de paiement (chèques, cartes…) comme les cartes ainsi que des comptes d’investissement (compte permettant de déposer son argent selon le principe du partage de profits et des pertes) et les premiers produits de financement (Mourabaha Immobilier) en attendant la validation d’autres (Ijara…). En plus des bornes interactives implantées sur place, Dar Al Amane est aussi une banque à distance avec une application m-banking. Sans compter le Centre Relations clients avec deux numéros mémorisables (2211 pour particuliers et 2266 pour professionnels et entreprises).

L’innovation que reflète le modèle Dar Al Amane n’est que l’une des quatre valeurs de la fenêtre participative (Innovation, partage, expertise et bienveillance). Dar Al Amane profitera de l’expertise de la maison mère dans la finance islamique au Moyen Orient.

Quant à son positionnement, la fenêtre participative, qui opère en mode de banque à part, se veut un acteur participatif de référence, moderne et connecté. Hounaida Boukhari semble avoir les moyens des ambitions de Dar Al Amane.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !