Dépêche
Accueil » High Tech » La cybercriminalité se concentre sur l’industrie et le secteur financier

La cybercriminalité se concentre sur l’industrie et le secteur financier

Une grande menace pour l’économie marocaine

L’explosion des nouvelles technologies  est, certes, porteuse  de bénéfices pour l’économie  marocaine: rapidité de transmission  de l’information, efficacité  électronique et productivité assurée.  Mais elle s’accompagne, comme dans tous  les autres pays, d’un risque majeur: la cybercriminalité.

Un phénomène nuisible qui se développe  à une vitesse vertigineuse, ces derniers  temps. A en croire des chiffres récents, les  industries de transformation et le secteur  financier représentent plus de 45% des  secteurs ciblés par les attaques cybercriminelles.  Ils sont suivis de l’information et  la communication avec 20% des activités  visées par la cybercriminalité. Ainsi, force  est de constater qu’il est loin le temps où  les entreprises pouvaient se contenter d’un  antivirus pour protéger leurs systèmes  d’information. «Plus les nouvelles technologies se développent et plus le champ de  la cybercriminalité s’élargit», nous explique  Driss Benkhadir, un des grands spécialistes  de la cybersécurité. Les nouvelles options  qu’offrent désormais Internet, en général,  et la mobilité, en particulier, rendent les entreprises  de plus en plus vulnérables. Lors  d’une conférence, le jeudi 13 avril 2017 à  Casablanca, M. Benkhadir, qui travaille pour  le compte d’un cabinet international spécialiste  en sécurité informatique, a expliqué  que la vulgarisation des terminologies informatiques  a beaucoup facilité la tâche des  hackers, qui n’hésitent pas à manipuler les  codes accessibles sur internet.

En 2017, plusieurs nouveaux types d’attaques  sont prévus. Il s’agit, en premier lieu, des menaces dites «fantômes», qui ciblent  les objets connectés (caméras, netcam et  téléviseurs).  C’est, principalement, le type d’attaques  qui a paralysé les plus grands sites électroniques  tels ceux de Twitter, Netflix, Amazon,  New York Times ou encore CNN en octobre  2016. Les professionnels de la cybersécurité  craignent également des attaques  dans le Cloud et des attaques pilotées par  les États.

Formations spécialisées
«Pour se protéger, l’entreprise marocaine  n’a pas le choix. Elle doit être préparée  et équipée pour sécuriser ses données  et son périmètre», estime Driss Benkhadir.  Plusieurs entités internationales spécialisées  en sécurité informatique, telles  Westcon-Comstor, organisent des formations  spécialisées en cybersécurité avec  l’intervention d’experts mondiaux. Une  première formation a été organisée à Paris  en février dernier et une deuxième sera organisée  au Maroc dans les prochains mois.  Une manière de sensibiliser les entreprises  marocaines à l’enjeu de cette protection informatique.

C’est probablement l’unique moyen pour  endiguer les risques dévastateurs de  la cybercriminalité sur leurs systèmes  d’information.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !