Dépêche
Accueil » A la une » COP21 : Le solaire et l’éolien, moteurs des énergies renouvelables au Maroc

COP21 : Le solaire et l’éolien, moteurs des énergies renouvelables au Maroc

energies renovuelables

L’objectif du Maroc, annoncé à l’ouverture de la COP 21, de porter à 52 % la part des énergies renouvelables dans la réponse à apporter aux besoins du Maroc à l’horizon 2030 est motivé par le bon démarrage des plan solaire et éolien. C’est en substance ce que l’on peut retenir de l’intervention, lundi à Paris, le président du directoire de l’Agence marocaine de  l’énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury lors d’une rencontre en organisée en marge de la COP21. Bakkaoury a en outre indiqué que le plan solaire vise à la fois à contribuer de manière optimale au mix énergétique et à répondre aux défis liés aux changements climatiques. Pour se faire, le Royaume a fait le choix de développer les projets dans ce domaine dans le cadre de partenariats public-privé. » le Maroc a développé en amont une visibilité et des infrastructures pour les investisseurs intéressés par ce secteur. Les acquis réalisés dans ce domaine font l’objet de sollicitations de coopération notamment de la part de pays africains », explique le patron de MASEN. Il a, à cet égard, expliqué que cette dernière travaille à identifier les pays africains qui ont un potentiel solaire pour le développement de  coopérations institutionnelles ou la réalisation de projets communs.

Par ailleurs, Bakkoury n’ pas omit d’évoquer la coopération avec l’Europe dans ce secteur. In fine, l’idée est d’arriver à mettre en place des projets au Maroc ou l’exportation de l’électricité à certains pays de ce continent grâce à l’interconnexion.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !