Dépêche
Accueil » Dernière minute » Un commerce à la merci de l’hiver

Un commerce à la merci de l’hiver

La neige et les vacances redonnent vie au commerce de toute une région

Une robe de neige blanche, couvre les 5 pistes dont dispose la station. Un phénomène synonyme de coup de lancement de la saison de ski, mais aussi d’un tourisme local saisonnier

Située à 17 kms de la ville d’Ifrane et perchée à 2000 m d’altitude, la fameuse station des sports d’hiver Michlifen, est considérée comme lieu de rassemblement des amateurs des sports de glisse, et ce depuis 1950, date de son ouverture.

Cette même région témoigne des débuts du ski au Maroc, et se rappelle d’un certain M. Malicet, skieur français. Il avait créé au début des années 30, la première école de ski du pays à Meknes, ensuite une deuxième à Azrou. Le mouvement fut lancé et d’autres créations d’écoles suivent, notamment le Ski Club d’Ifrane, dont le chalet- refuge a été bâti à quelques centaines de mètres de la fameuse station.

Comme à chaque début d’hiver, une robe de neige blanche, couvre les 5 pistes dont dispose la station. Un phénomène synonyme de coup de lancement de la saison de ski, mais aussi d’un tourisme local saisonnier, dépendant essentiellement des atouts naturels de la région. Le week-end du 20 janvier, a coïncidé avec le début des vacances scolaires, et ça s’est ressenti dès les premiers kilomètres au départ d’Ifrane.

Un déplacement tant attendu
La circulation s’est vue bloquée pendant des heures, suite à un comportement loin d’être civilisé des automobilistes, mais la région a tout de même retrouvé vie grâce à ce mouvement saisonnier. À 3 km de la station, les signes de certaines activités commerciales commencent déjà à apparaître. Les femmes et les hommes de la région s’adaptent et profitent de l’occasion pour exposer sur le bord de la route, leurs produits du terroir, ou encore d’autres plus jeunes au gilet jaune, font office de gardiens de voitures. «Nous attendons impatiemment ces vacances pour vendre nos produits, ça nous permet de rendre nos enfants heureux, avec de nouveaux vêtements chauds.» nous déclare Fatima, vendeuse parmi des dizaines d’autres. Il fondent alors dans le paysage paradisiaque, jusqu’au pied de la station.

Où les piétons sont attendus par des hommes aux mulets, ou d’autres commerçants proposant cette fois des souvenirs, ou d’autres équipements de froid ainsi que des luges et des bottes de skis. De nombreux dispositifs de sécurité ont été déployés pour l’occasion, allant des membres de la protection civile, équipés et prêts à toute intervention d’urgence, aux gendarmes mobilisés à longueur de journée dont la mission est d’assurer la sécurité aux vacanciers.

L’ambiance y était, entre familles et groupes d’amis, au point que le silence de la nature soit délaissé pour des chants et des rires. «Nous avons fait le déplacement essentiellement pour nos enfants, mais finalement nous retrouvons en nous l’enfant perdu une fois sur la luge. Alors nous profitons au mieux de nos vacances.» Nous cite Abdellatif un cinquantenaire, d’un air amusé.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !