Dépêche
Accueil » Auto & Moto » Des clubs boycottent la deuxième manche du championnat national des sports automobiles

Des clubs boycottent la deuxième manche du championnat national des sports automobiles

©ph:DR

Bras-de-fer avec le bureau fédéral

Le lancement de la saison actuelle du championnat national des sports automobiles  s’est fait en parallèle avec celui du WTCC, le 7 avril 2017 sur le circuit Moulay  El Hassan de Marrakech. Cette première manche a connu la participation d’une  trentaine de pilotes de divers clubs marocains.

Quant à la deuxième manche, organisée sur le même circuit le 20 et 21 mai 2017, n’a  connu que dix participations. Une si grande différence de participations, en à peine un mois  d’écart.Certains passionnés et concernés par le monde automobile au Maroc, ont déclaré  que bien avant le début du championnat, au moins 4 clubs boycottaient déjà la FRMSA,  protestant contre les membres du bureau actuel, contre leur mauvaise gestion et surtout  selon leurs dires, leur abus du pouvoir et des avantages que leur offrent leurs postes au  sein du même organisme. Et c’est pour ces mêmes raisons, que les pilotes des autres  clubs se sont mis d’accord pour boycotter la course du 20 et 21 mai 2017 et toutes les  courses à venir jusqu’au renouvellement du bureau fédérale. “Effectivement le boycott est  bien là…

Une fois la FRMSA a prévu d’organiser les courses sur le circuit ‘privé’ de Moulay  El Hassan, les ‘Anti-fédération’ depuis un moment, ont fait face, saisissant l’occasion pour  déclarer pouvoir organiser des événements semblables sur le même circuit“ nous a déclaré  la secrétaire générale de la FRMSA Saida Ibrahimi, avant de me renvoyer vers le président  du même organisme, Youssef Zahidi, pour démentir ses dires et nier tous ces faits “Ce jour  là, l’absence des pilotes est due à la mauvaise qualité de leurs véhicules, et la température  à Marrakech frôlait les 42°C” avant d’ajouter “En tant que fédération, nous déclarons les  dates, et nous ne pouvons en aucun cas imposer aux pilotes d’y participer. Et vous savez,  rien ne m’empêche de travailler avec 4 participants, même si l’infrastructure a été préparée  pour une cinquantaine de pilotes.”

Il est à rappeler que la Fédération existe depuis 1957, pour but d’organiser, de diriger et de  développer la pratique du sport automobile et du karting au Maroc

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !