Dépêche
Accueil » A la une » Casablanca adopte un projet de budget 2018 de 3,37 milliards de dirhams

Casablanca adopte un projet de budget 2018 de 3,37 milliards de dirhams

Le Conseil de la commune de Casablanca a adopté, jeudi, à la majorité, lors de sa session ordinaire du mois d’octobre, le projet de budget de la commune au titre de l’année budgétaire 2018, qui s’élève à 3,37 milliards de dirhams.

Au cours de cette réunion, il a été procédé à l’approbation de plusieurs points relatifs aux finances, à l’urbanisme, aux biens et aux conventions, alors que la discussion au sujet d’autres points inscrits à l’ordre du jour a été reportée à la prochaine session du Conseil.

Le président du Conseil de cette commune urbaine, Abdelaziz El Omari, a souligné, à cette occasion, que ‘’le plus important’’ lors de cette session n’était pas le montant du budget en soi, mais c’était surtout les choix faits par les conseillers en matière économique, sociale, urbanistique, environnementale et culturelle.

Le conseil a, à cette occasion, suivi un exposé sur les principales actions et missions entreprises par le président du conseil de la commune et sur les réalisations accomplies par le Conseil et les arrondissements dans divers domaines.

Les membres du conseil ont, de leur côté, passé en revue les projets structurants en cours à Casablanca, proposant des solutions pour surmonter les principaux défis auxquels fait face le développement de la ville.

Au cours de cette réunion, il a été procédé à l’approbation également des points relatifs à l’amendement et la finalisation de l’arrêté fiscal communal, à la reprogrammation des allocations financières au budget de la commune au titre de l’année 2017, et à la demande de dotations financières du budget d’équipement de la commune afin de contribuer au financement des projets intégrés de développement dans le grand Casablanca.

Le conseil a, en outre, approuvé les points relatifs notamment à la dénomination des rues et des places publiques dans la commune de Casablanca, à l’acquisition de terrains et à l’expropriation pour cause d’utilité publique.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !