Dépêche
Accueil » A la une » Boussaid : le projet de loi de finance 2018 vise à redynamiser l’investissement privé

Boussaid : le projet de loi de finance 2018 vise à redynamiser l’investissement privé

Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances

Le Projet de loi de finance (PLF) 2018 vise à redynamiser l’investissement privé, accompagner l’entreprise nationale afin de l’encourager à créer des opportunités d’emplois pour les jeunes et continuer à soutenir les investissements publics dans la même finalité, a affirmé mardi à Rabat, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid. Lors d’une session conjointe des deux chambres du parlement dédiée à la présentation des grandes lignes du PLF 2018, M. Boussaid a indiqué qu’il s’agit d’un projet volontariste et équilibré avec des caractéristiques sociales bien définies et ayant pour visée de servir de levier de croissance économique.

L’augmentation des investissements publics dans le cadre de la loi de finances et l’adoption de mesures destinées à promouvoir l’investissement privé visent surtout à rétablir la confiance des investisseurs et à encourager les entreprises à créer des opportunités d’emploi pour les jeunes, a précisé le ministre, au cours de cette session tenue en présence du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, et plusieurs membres du gouvernement.

Il s’agit d’un projet social visant à apporter des réponses aux attentes des citoyens relatives aux secteurs de la santé, l’éducation et l’emploi, d’autant plus que le gouvernement a réservé environ la moitié du budget aux secteurs sociaux, a souligné le ministre. Ainsi, M. Boussaid a fait savoir que le projet prévoit une croissance de l’économie nationale de 3,2% en se basant essentiellement sur la poursuite de la dynamique des secteurs non agricoles qui devraient atteindre 3,7% contre 3,2% cette année, et ce grâce à l’application de différentes stratégies sectorielles, des grands chantiers, outre la mise en œuvre de la régionalisation et de toutes les mesures orientées vers l’investissement et l’entreprise.

Le PLF 2018 devrait également permettre de continuer à contenir le taux d’inflation à 1,5%, ce qui contribuera à la stabilité des prix et à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens, a-t-il ajouté, notant que cela permettre aussi de maintenir l’équilibre budgétaire en réduisant le déficit à 3% en 2018.

Ce projet intervient dans une conjoncture particulière marquée par des défis nationaux, des attentes et des aspirations de toutes les franges de la société marocaine, a-t-il fait remarquer, notant que les priorités tracées dans le cadre de ce projet s’inspirent des Hautes Orientations Royales, en particulier celles relatives à la meilleure utilisation des ressources disponibles et leur orientation vers les secteurs de l’éducation et la santé, la réduction des disparités, le ciblage des catégories vulnérables et pauvres, tout en veillant à appliquer les principes d’efficacité et d’efficience dans la mise en œuvre des projets et leur suivi. M. Boussaid a également relevé que la réalisation de ces objectifs est liée à la fois à la capacité du gouvernement de mettre en œuvre les mesures incluses dans ledit projet et à l’interaction et la réactivité des acteurs économiques et sociaux, avec en premier lieu le secteur privé.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !