Dépêche
GCAM
Accueil » Dernière minute » Bouchra Baibanou, première marocaine au pic de l’Everest

Bouchra Baibanou, première marocaine au pic de l’Everest

La possibilité de se dépasser n’est susceptible d’être réalisée que lorsqu’on est doté d’une volonté de fer, d’une détermination inébranlable et d’une probité et une force peu communes. Pour toute personne ayant cette passion de chercher constamment à repousser ses limites, cette puissance devient un dévouement, voire même une dévotion. Et ce sont bel et bien les atouts de Bouchra Baibanou, première femme marocaine et maghrébine à conquérir l’Everest.


Animée d’une motivation sans limite, cette ingénieure de 48 ans a choisi un sport pas comme les autres.

Elle s’est dirigée vers les sports extrêmes pour lesquels les défis constituent l’un des principaux ingrédients.


Femme de caractère qu’elle est et armée de volonté invincible, Bouchra s’est donnée corps et âme pour réaliser son(ses) rêve(s) et se réaliser elle-même. Planter le drapeau marocain aux plus hauts sommets du monde, le fameux Everest. 


Après l’ascension de Toubkal (4.167m) plus de vingt fois, la présidente de l’association « Delta Evasion », ayant pour but de développer l’écotourisme au Maroc, s’est lancée avec succès à gravir le plus haut sommet de l’Afrique, Kilimandjaro (5.895m) en Tanzanie.

Un avant-goût qui lui a ouvert la voie pour poursuivre le beau chemin déjà commencé et s’aventurer dans les ascensions l’une après l’autre du point culminant la chaîne des Alpes, Mont Blanc (4.810m), deux fois par deux voies différentes en 2011 et 2016.


Et le rêve ne s’arrête pas là. En 2012, elle part à la conquête du Mont Elbrouz en Russie (5642m), le plus haut sommet de l’Europe, avant de s’attaquer à l’Aconcagua (6965m) en Amérique Latine en janvier 2014, puis le Mont Mckinley (6194) en Alaska quelques mois plus tard.


Et comme l’envie et la volonté de cette jeune femme n’ont pas de limites, elle a poursuivi son parcours par l’ascension du plus haut sommet d’Océanie (4884 m) en novembre 2015 avant d’acquérir ses lettres de noblesse en devenant, en mai 2017, la première femme marocaine et nord-africaine à gravir l’Everest, la plus haute montage du monde (8848m), un exploit des plus difficiles et des plus glorieux.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !