Dépêche
Accueil » Culture » Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

“Au revoir là-haut”, de Pierre Lemaitre

“Au revoir là-haut”, de Pierre Lemaitre


Rescapés.
Une fois qu’on range les armes et que les hommes  rentrent chez eux parce que la guerre est finie, elle n’est jamais  complètement terminée pour les soldats. Ils réapprennent à vivre et à se  reconstruire, chacun à sa manière.

Quand une guerre prend  fin, une nouvelle vie commence.  Une existence  où il y a un avant et un  après. Traînant leur souffrance  et les séquelles d’une vie brisée  par la violence de la guerre, les  miraculés réapprennent à vivre  et à se reconstruire.
Dans le roman Au revoir là-haut,  de Pierre Lemaitre, les héros  le font à leur manière. Sur les ruines du  plus grand carnage du 20ème siècle, deux  rescapés des tranchées, passablement  abîmés, prennent leur revanche en réalisant  une escroquerie aussi spectaculaire  qu’amorale. Deux compagnon d’armes qui  échappent aux obus et réussissent à avoir  une seconde chance.
Ils se prénomment Albert et Edouard; le  premier a eu la vie sauve grâce au second,  qui a payé cher le tribut de cet acte de  bravoure. En essayant de dégager son  camarade la boue qui l’a englouti, il a été  surpris par un obus qu’il a reçu en pleine  figure. Il eut ainsi la mâchoire inférieure arrachée.  Défiguré, ce jeune bourgeois, qui  n’a pas perdu son intelligence  pour autant, décide d’en faire  usage pour mettre au point  une escroquerie d’envergure  nationale. Amis et complices,  Albert et Edouard profitent du  chaos de l’après-guerre pour  livrer leur propre combat. Des  sentiers de la gloire à la subversion  de la patrie victorieuse, ils  vont découvrir que la France ne  plaisante pas avec ses morts…
Récit époustouflant, avec en toile de fond  une action captivante et une galerie de personnages  aussi misérables que pitoyables,  Au revoir là-haut accroche le lecteur du  début jusqu’à la fin. Les âmes sensibles  risquent d’être choquées par l’inhumanité  et la cupidité sans limite de certains personnages  qui ne s’interdisent aucune perfidie  pour se remplir les poches. Les héros de  la guerre, il s’en moque et les bafoue tant  que ça lui rapporte de l’argent. Au revoir  là-haut est un roman sur la désillusion et,  finalement, sur l’absurdité de la guerre.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !