Dépêche
Accueil » A la une » Attentats de Paris : Au moins 120 morts dans six endroits (film des attaques)

Attentats de Paris : Au moins 120 morts dans six endroits (film des attaques)

carte attentats de paird
Au moins 120 personnes ont été tuées et 200 autres blessées dans des attaques qui ont visé simultanément vendredi soir des quartiers de la capitale française.

A 21h20 HL (GMT+1), trois explosions se sont produites à l’extérieur du stade de France pendant le match amical France-Allemagne, disputé devant 80.000 spectateurs. Quatre personnes sont mortes dans ces explosions dont trois terroristes.

Le président français François Hollande, a été immédiatement évacué du stade de France où il assistait au match, et s’est rendu au ministère de l’Intérieur pour faire le point sur la situation.

Dans le 11-ème arrondissement, cinq personnes ont étés abattues à la terrasse d’une pizzeria, alors qu’une autre a trouvé la mort dans une attaque au boulevard Voltaire, près de la place de la République.

Quelque 18 personnes ont été tuées dans des tirs qui ont eu lieu à Rue de Charonne dans le même arrondissement.

Dans le 10-ème arrondissement, une fusillade a éclaté sur la terrasse d’un restaurant faisant 14 morts.

L’attaque la plus sanglante est survenue à la salle de spectacle Bataclan, où se déroulait un concert de rock.

Une centaine de personnes ont été tuées suite à une prise d’otages dans cette salle de spectacle.

La police avait donné l’assaut pour tenter de libérer les otages retenus dans cette salle, où des assaillants ont fait irruption, peu après 21h30 HL (GMT+1) et ont ouvert le feu avec des armes automatiques, dont une kalachnikov. Quelque 1.500 spectateurs étaient présents dans cette salle au moment de la prise d’otages.

Suite à ces attaques, le président Hollande, qui a convoqué un Conseil des ministres extraordinaire, a décidé de décréter l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire français et de rétablir le contrôle aux frontières.

Le Conseil des ministres a été marqué par l’adoption du décret déclarant l’Etat d’urgence qui « prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse » et « permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité ».

Le Conseil a également adopté un second décret pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes de la région de Paris. Ces dispositions permettent l’assignation à résidence de toute personne dont l’activité est dangereuse, la fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, la remise des armes et la possibilité de procéder à des perquisitions administratives.

Au cours de ce conseil, il a également été décidé de rétablir les contrôles aux frontières ainsi que la fermeture, samedi en région parisienne, des écoles, lycées et établissements scolaires et universitaires ainsi que l’annulation des voyages scolaires.

Le chef de l’Etat français, qui a annulé sa participation au G20 en Turquie, a convoqué un Conseil de défense samedi.

L’Elysée a aussi indiqué que 1.500 militaires supplémentaires ont été mobilisés suite aux attaques qui ont endeuillé la capitale française.

Par ailleurs, la préfecture de police de Paris a recommandé aux habitants de la capitale française « d’éviter de sortir sauf nécessité absolue ».

Plusieurs lignes du métro de Paris ont été également fermées, suite à ces attaques.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !