Dépêche
Accueil » Dernière minute » Assemblée générale de l’AIEA à Vienne: le Maroc plaide pour le renforcement des capacités des pays du sud

Assemblée générale de l’AIEA à Vienne: le Maroc plaide pour le renforcement des capacités des pays du sud

mohamed-slaoui-aiea-vienne

Mohamed Slaoui, chargé d’affaires à l’ambassade du Royaume du Maroc en Autriche

Le Maroc est favorable à une coopération entre l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et les pays du sud en vue de leur faciliter l’accès à l’énergie électronucléaire et ce, à travers le renforcement de leur capacités et la mise à niveau de leur infrastructures, a affirmé mardi à Vienne Mohamed Slaoui, chargé d’affaires à l’ambassade du Royaume du Maroc en Autriche.

Intervenant devant les participants aux travaux de la 60ème assemblée générale de l’AIEA, il a indiqué que le Maroc ne cesse de plaider pour le renforcement en Afrique des capacités nucléaires à des fins civiles en assumant cette année la présidence de l’accord de coopération africaine sur la recherche, le développement et la formation relative à la science et la technologie nucléaires (AFRA).

Et de citer à l’appui, les nombreux stages de formations et les visites scientifiques organisés par le Maroc au profit de 19 pays africains, outre les stagiaires accueillis dans le cadre de la formation ‘’Post universitaire sur la sûreté et le contrôle des sources de rayonnement’’.

Tout en réitérant la disposition du Maroc à partager son expérience en matière d’applications nucléaires à des fins pacifiques dans le cadre d’une coopération sud-sud et triangulaire, le diplomate marocain a fait savoir que le Maroc abrite quatre centres régionaux désignés par AFRA comme étant des centres d’excellence permettant l’échange des connaissance au niveau régional dans les domaines de la formation en radioprotection, la cancérologie, la nutrition et la gestion des ressources en eau.

Et d’ajouter que le Maroc a su développer une expertise nationale dans ces domaines, en particulier dans la gestion de l’eau à telle enseigne que le Centre national de l’énergie, des sciences et techniques nucléaires (CNESTEN) a été désigné cette année en tant que centre collaboratif de l’AIEA.

Cet engagement en faveur des pays en développement sera au centre des priorités défendues par le Maroc lors de la conférence internationale sur les changements climatiques COP22 de Marrakech, et ce, au vu du rôle important de l’énergie et des applications nucléaires dans l’atténuation des changements climatiques, notamment dans les domaines de l’alimentation, l’agriculture et l’eau, a souligné le diplomate marocain. La participation de l’AIEA à ce sommet crucial est une occasion propice pour la promotion de toutes les applications nucléaires possibles pouvant contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, a-t-il ajouté, notant que le Maroc œuvre aussi à la promotion d’une culture de sûreté et de sécurité nucléaires au niveau national et régional à travers des ateliers et des exercices.

Comme en témoigne, a-t-il rappelé, l’organisation par le Maroc et l’Espagne en octobre 2015 de l’exercice « Gate to Africa » à travers lequel les deux pays ont testé, en présence des experts de l’AIEA, leur capacité de coordination par la simulation d’une riposte à un acte terroriste lors du transport d’une source radioactive du port d’Algésiras au port Tanger-Med.

Un exercice réussi dont les résultats seront présentés lors de la conférence ministérielle de l’AIEA sur la sécurité nucléaire prévue du 5 au 9 décembre prochain à Vienne. Une conférence cruciale qui sera l’occasion pour promouvoir l’engagement politique, accroître la sensibilisation et maintenir l’élan sur le renforcement de l’arsenal international sur la sécurité nucléaire, a-t-il relevé, se félicitant des conclusions du rapport de la mission INIR (Integrated Nuclear infrastucture Review) effectuée au Maroc en octobre 2015 et qui corrobore la conformité du cadre législatif nucléaire marocain aux standards internationaux ainsi que les acquis réalisés en termes de connaissances, d’expériences et de bonnes pratiques dans le domaine nucléaire.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !