Dépêche
Accueil » A la une » Des Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques visite « Africa Fertilizer Complex » de l’OCP à Jorf Lasfar

Des Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques visite « Africa Fertilizer Complex » de l’OCP à Jorf Lasfar

© ph : DR

© ph : DR

Un groupe de 45 Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques a visité la nouvelle usine de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) à Jorf Lasfar, « Africa Fertilizer Complex », spécifiquement dédiée aux besoins africains.

La délégation des Ambassadeurs, principalement africains, mais aussi européens, asiatiques et sud-américains est venue s’informer des récents développements industriels du groupe OCP, ainsi que les tenants et aboutissants de l’ouverture d’une usine présentée comme spécifiquement dédiée à l’Afrique, indique un communiqué de la Fondation diplomatique, parvenu mardi à la MAP.

La forte demande africaine en fertilisants adaptés aux cultures et aux sols africains a mené l’OCP à construire ce nouveau complexe qui a nécessité un investissement de 5,3 milliards de dirhams, précise le communiqué.

Lors de son intervention, l’Ambassadeur du Ghana, Prof. Samuel Quartey, a salué le management de l’OCP, permettant d’ouvrir l’entreprise à de nouveaux horizons où les maître-mots de productivité, qualité, recherche, engagement social et développement durable ont permis à l’Office d’atteindre la position de leader mondial dans son secteur, indique le communiqué.

Pour sa part, le Chef de la Mission Diplomatique du Togo, M. Koudjo Adanou, dont le pays possède également de grandes réserves en phosphates, a salué l’initiative de l’OCP de réaliser une cartographie détaillée des sols africains.

Selon lui, il s’agit d’une contribution majeure et originale de l’OCP au développement de l’agriculture. En effet, l’évaluation de la fertilité des sols africains et leurs besoins spécifiques en fertilisation permet d’améliorer les rendements par une utilisation plus précise et efficace des engrais en contribue in fine à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de ces pays.

Les Ambassadeurs ont été unanimes pour saluer les retombées sociales majeures, parfois indirectes, qui découlent de l’action de l’OCP en Afrique, prenant pour exemple, sa contribution à l’enrayement de l’exode rural, relève la même source.

Africa Fertilizer Complex est composé d’une unité de production d’acide sulfurique (1,4 million de tonnes/an), d’une unité de fabrication d’acide phosphorique (450.000 tonnes/an), d’une centrale thermo-électrique de 62 MW, ainsi que d’autres infrastructures pour le stockage des engrais. Cette nouvelle usine produira 1 million de tonnes d’engrais par an.

Le principal objectif est d’améliorer la fertilité et la productivité des sols africains à travers une offre de produits technologiques plus adaptés. Des quatre fertilisants généralistes offerts auparavant, l’OCP propose maintenant quelques 42 engrais issus d’une longue recherche.

Pour ce faire, l’OCP investit massivement dans la recherche et l’innovation et renforce ses compétences agronomiques au service d’une agriculture durable et de précision. OCP Africa ambitionne aussi de sécuriser la production d’engrais compétitifs à proximité des grands bassins agricoles.

La visite des Ambassadeurs s’est poursuivie par une rencontre, au siège de la Province d’El Jadida, avec le Gouverneur de la Province, Mouâad Jamai, qui leur a présenté les principaux programmes de développement de la Province et leurs ouvertures aux investisseurs étrangers.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !