Dépêche
Accueil » Dernière minute » Algérie: Sept morts dans les dernières intempéries

Algérie: Sept morts dans les dernières intempéries

© Photo : DR

Les dernières intempéries qui ont affecté ces derniers jours l’Algérie ont fait sept morts, a indiqué jeudi le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales algérien, Noureddine Bedoui.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une séance orale du parlement, le responsable a fait savoir que la quantité de pluies enregistrée, notamment dans le nord du pays est « quatre fois plus (abondante) que ce qui a été prévu », précisant que le gouvernement avait pris « toutes les mesures anticipatives en prévision de ces intempéries ».

Les fortes précipitations qui se sont abattues ces derniers jours sur les régions du nord et ouest de l’Algérie ont provoqué le débordement de plusieurs oueds et la fermeture de nombreux axes routiers.

De même, près de 2700 établissements scolaires ont été fermés à cause des chutes de neiges, surtout en Kabylie.

Face à cette situation, la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme a poussé un coup de gueule à propos des conditions exécrables que vivent des milliers d’élèves dans des écoles des régions montagneuses dépourvus de chauffage, dans un pays considéré comme le 4e exportateur mondial de gaz naturel.

L’ONG soutient qu’en plein hiver, et de surcroît des plus rigoureux, la majorité des établissements scolaires de différentes wilayas du pays ne disposent pas de chauffages, assurant que les écoliers « grelottent » en plein hiver dans des classes glaciales qui ne sont pas équipées de chauffages.

S’appuyant sur des chiffres des syndicats de l’éducation nationale, la Ligue regrette que 55 ans après l’indépendance « plus 2700 établissements scolaires en Algérie sont sans chauffage ».

Outre ces dysfonctionnements, la presse locale a dénoncé « un système de gestion hasardeux » des affaires du pays, ainsi que « l’insouciance et l’indifférence » des gouvernants qui ne prennent toujours pas les dispositions nécessaires à temps pour prévenir contre les désagréments, se contentant des mesures du bricolage et du rafistolage.

« L’image des agents d’entretien dépêchés dès les premières heures de la matinée, sur les autoroutes, à chaque fois qu’il pleut, pour désengorger les avaloirs de la boue et dégager l’eau stagnante de la chaussée à coups de balai, renseigne sur un travail qui n’a pas été fait en amont », dénonce le journal Liberté.

Selon ce quotidien, les quinze années de grande aisance financière qu’a connue le pays sont censées avoir permis à l’Algérie de se doter de l’équipement et du matériel requis en pareilles circonstances.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !