Dépêche
Accueil » Politique » Akhannouch seul à la barre

Akhannouch seul à la barre

Aziz Akhannouch

Congrès du Rassemblement national des indépendants

On s’attend à ce que le prochain congrès du parti politique du Rassemblement national des indépendants consacre Aziz Akhannouch au poste de secrétaire général.

Il est loin le temps où Aziz Akhannouch  annonçait en mai 2016 sa retraite politique.  Un an plus tard, le ministre de  l’Agriculture s’apprête à être confirmé  au poste de secrétaire général du parti  politique du Rassemblement national des indépendants  (RNI), dont le prochain congrès  se tient du vendredi 19 au dimanche 21 mai  2017 dans la ville d’El Jadida.

En tout cas, on imagine mal quelqu’un se hasarder  à jouer des coudes avec lui et tenter  de lui enlever la direction de la formation, et  sans doute pour cause: qui oserait, en fait?  Non parce que M. Akhannouch dispose de  solides appuis en haut lieu -ce qui, au demeurant,  est le cas- mais parce que n’importe  quel potentiel concurrent pourrait tout simplement  essuyer la Bérézina de sa vie.

Il faut dire que le ministre a depuis son retour  aux affaires, en octobre 2016, permis de replacer  le RNI au premier plan, au point que le  parti s’accapare dans le gouvernement Saâd  Eddine El Othmani, officiellement entré en  fonction le 26 avril 2017, cinq départements  (Justice, Économie, Agriculture, Industrie  et Jeunesse) en plus de deux secrétariats  d’État (Pêche maritime et Tourisme). En  comparaison, le Parti de la justice et du dé-  Wissam El Bouzdaini  veloppement (PJD), dont est pourtant issu M.  El Othmani, compte le même nombre de ministres.  Rappelons que lors des élections législatives  d’octobre 2016, le RNI avait connu  une importante dégringolade (37 sièges à la  chambre des représentants, chambre basse  du parlement, contre 52 en 2011), au point  que Salaheddine Mezouar, qui dirigeait  jusqu’alors le parti, avait dû rendre les armes:  deux jours après le scrutin, il présentait de  manière fracassante sa démission.

Politique de proximité
C’est dans ce contexte d’incertitude que le bureau  politique de la formation de la colombe  avait d’ailleurs fait appel à M. Akhannouch.  Ce dernier, maintenant le cap de la formation  du gouvernement passé, ambitionne  de revoir de fond en comble la structure du  parti. A cet égard, des sections dédiées aux  jeunes et aux femmes devraient voir le jour.  “Ce congrès doit déboucher sur une nouvelle  réorganisation sur la base d’une restructuration  du parti pour prendre en compte les  revendications des jeunes et des femmes, et  la création de structures dédiées à ces deux  catégories fondamentales de la société”,  avait dans ce sens déclaré M. Akhannouch  lors de la tenue, le 30 avril 2017 dans la ville  de Tit Mellil, du congrès provincial du parti à  Médiouna.

Plus généralement, le ministre veut renforcer  la politique de proximité du RNI à travers le  travail au plus près des citoyens. À cet égard,  lui-même n’a pas cessé, depuis son entrée  en fonction, d’écumer le pays, où pas moins  d’une dizaine de rassemblements ont été organisés.

“Le RNI a eu récemment une attractivité remarquable”,  avait, à ce propos, révélé M.  Akhannouch à Tit Mellil. Quelqu’un se risquerait-  il vraiment à le concurrencer?

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !