Dépêche
Accueil » Agenda » Agenda culturel N° 1120

Agenda culturel N° 1120

Le 29 mai 2015

Rencontre
Catherine-TherrienAvec Catherine Therrien, autour  de son livre “En voyage chez soi”
Le Carrefour des Livres, à Casablanca,  organise le 29 mai 2015, à  18h30, une rencontre avec l’anthropologue  canadienne Catherine  Therrien autour de son ouvrage “En  voyage chez soi”. Catherine Therrien,  partage sa vie entre le Maroc  et le Québec. Son ouvrage “En  voyage chez soi” propose d’aborder  la mixité conjugale sous l’angle  d’un voyage pour en montrer le  potentiel positif, sans voiler l’ambivalence  de cette passionnante  expérience de rencontre. Puisque  l’expérience amoureuse est en soi  un voyage vers l’inconnu, ce livre  nourrira la réflexion de tous ceux  qui vivent en couple. Il saura également  captiver le lecteur intéressé  par les questions de mixité, d’identité  et d’inter-culturalité.
[divide width= »short »]

Le 30 mai 2015

Concert 
Faada-FreddyFaada Freddy au Festival  de Fès des Musiques Sacrées 
Dans le cadre du Festival de Fès  des Musiques Sacrées du Monde,  le musée Batha abritera, le 30  mai 2015, à 16h30, un concert de  l’artiste sénégalais Faada Freddy.  Ce chanteur a fait partie de Daara  J, l’un des groupes de rap majeurs  du Sénégal. Aujourd’hui, il propose  une formule sans autre instrument  que la voix et les percussions corporelles.  Entre battements de coeurs  et claquements de doigts, Faada  Freddy fascine avec sa voix particulière  au service d’une pop music  raffinée, empreinte de toute l’âme  de la soul music et du gospel, deux  genres majeurs qui nous renvoient,  eux aussi, à l’origine de la musique  africaine. Ainsi, Faada Freddy, de  son vrai nom Abdoul Fatah Seck,  s’inscrit dans ce même courant de  restitution d’une musique africaine  qui a transité à travers l’Amérique.
[divide width= »short »]

Les 30—31 mai et le 10 juin 2015

Théâtre
Promenade-sante“Promenade de santé”
Elle va lui dire «Je t’aime», il  voudrait dire pareil. Sauf qu’ils  se trouvent dans la cour d’une  clinique psychiatrique… telle  est en quelques mots l’histoire  que raconte la pièce de théâtre  “Promenade de santé”, de Nicolas  Bedos, qui sera présentée le samedi  30 mai, le dimanche 31 mai et le  mercredi 10 juin 2015, à 20h30, au  théâtre de la FOL à Casablanca. Un  banc. Une jeune femme écoute  de la musique, très fort, sur son  lecteur CD. Surgit un homme.  Impatient, il s’énerve et écrabouille  le poste… Lui est bipolaire, mythomane,  obsessionnel, pervers narcissique  à tendance suicidaire. Elle  est nymphomane, paranoïaque,  maniaco-dépressive à tendance  schizophrénique. Ils se racontent,  s’amusent, se plaisent. Elle dit être  danseuse. Il dit la désirer comme  un fou…
[divide width= »short »]

Les 8 et 9 juin 2015

Spectacle
The-Spirit-Level-on-stage“The Spirit Level on stage” 
Le théâtre Anfass et Jodbro VarldsOrkester  présentent un spectacle  sur l’inégalité, “The Spirit Level  on stage”, en collaboration avec  l’institut Suédois. Le public de  Rabat découvrira ce spectacle les 8  et 9 juin 2015 au Théâtre Mohammed  V, à 20h30. Les expériences  quotidiennes des hiérarchies,  d’arrogance sociale, de violence, de  compétitivité dans le statut social,  de stress, de relations dysfonctionnelles  à la maison et au travail, du  déséquilibre social et économique,  du manque et de l’abondance, de  la santé et de la maladie… Tout  cela devient un spectacle de danse,  musique et théâtre qui, de manière  sensuelle et complexe, s’articule  autour des inégalités de notre  époque. Les rencontres égalitaires  possibles sont aussi présentes, à  savoir la sécurité, l’amitié, l’intimité  et le respect auquel nous aspirons  tous. Un ensemble d’acteurs  marocains et suédois de hauts  profils nous livre les arts de la  scène accompagnés d’une musique  spécialement composée pour le  spectacle.
[divide width= »short »]

Du 5 juin au 30 septembre 2015

Exposition
Mind-Moves-Matter“Mind Moves Matter”,  de Mohamed Larbi Rahhali
L’appartement 22, à Rabat,  accueille du 5 juin au 30 septembre  2015, l’artiste tétouanais Mohamed  Larbi Rahhali et la curatrice  Natasha Ginwala à l’occasion de la  première exposition personnelle  montrant la pensée et le travail  d’une vie de l’artiste. Par une animation  des formes du quotidien et  une compréhension perspicace du  temps qui, bien que profondément  personnelle, s’étend aussi à une  échelle planétaire. Larbi révèle la  pratique de la vie en tant qu’expérience  constante de la création  artistique. Nous sommes ainsi témoins  des intérieurs infimes d’une  boîte d’allumettes, de mouvements  d’un cadran solaire artisanal et de  l’étendue complexe de filets de  pêche englobant la connaissance  de la mer.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !