Dépêche
Accueil » Société » Abdelilah Lahlali: réussir le 1er Sommet africain du Rotary est notre priorité

Abdelilah Lahlali: réussir le 1er Sommet africain du Rotary est notre priorité

ABDELILAH LAHLALI, Gouverneur du District maghrébin 9010 du Rotary International

Depuis son investiture, le Dr Abdelilah Lahlali, Gouverneur du district 9010 du Rotary international, a fait montre d’une volonté tenace de mettre en exergue le rôle que peuvent jouer les rotariens africains dans le développement durable et le maintien de la paix dans leur continent.

Quelle est la vision derrière l’organisation d’un Sommet africain, le premier du genre, du Rotary International?
Marrakech abritera, pour la 1ère fois en terre africaine, le Sommet du Rotary international en Afrique, sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, président d’honneur du Rotary au Maroc. Nous nous sommes inscrits dans la vision panafricaine royale pour organiser cet événement d’envergure qui constitue une première dans l’histoire de Rotary. Cet évènement sera présidé par le président du Rotary international, Ian Riseley, accompagné par Lady Juliet. Nous sommes arrivés à un tournant décisif où nous devons nous réunir pour nous connaître, débattre de la situation de notre continent et du rôle que le Rotary peut et doit y jouer en tant qu’acteur de la société civile mais aussi pour concevoir et construire une stratégie durable et fixer une vision de ce que sera le Rotary africain de demain: un Rotary fort en effectif et en qualité, un Rotary présent sur le terrain et un Rotary agissant et efficace.

Quand en avez-vous fait l’annonce officielle?
L’annonce officielle de l’organisation du Sommet africain du Rotary a été faite le 11 novembre 2017 à l’occasion de la journée du Rotary aux Nations Unies, tenue exceptionnellement à Genève les 10 et 11 novembre (habituellement organisée à New York), à laquelle a participé une délégation du Rotary au Maroc que j’ai présidée aux côtés du PRID (Past Directeur du Conseil central du Rotary International), Mohamed Benmejdoub.

Quel impact sur le continent aspirez- vous à atteindre de l’organisation d’un tel événement?
Lors de ce Sommet, nous allons aborder les aspects économiques, sociaux et environnementaux relatifs aux axes stratégiques et décider ensemble, pour le Rotary et pour la Fondation, de la vision, des objectifs et de la stratégie pour les atteindre selon les souhaits de notre président Ian. Nous aurons ainsi un impact réel sur notre continent. La réussite de l’organisation d’un tel évènement est la priorité de nos priorités. Le Sommet réunira un millier de leaders provenant de 50 pays africains mais aussi d’Australie, d’Amérique, d’Europe et d’Asie et verra l’organisation d’un forum des jeunes entrepreneurs. L’objectif ultime de cette rencontre est d’offrir l’occasion aux rotariens et à leurs invités d’échanger leurs points de vue concernant les défis régionaux et l’évolution du Rotary à l’échelle mondiale. Mais aussi, il est prévu le lancement pour la 1ère fois en Afrique d’une formation sur l’Approche Systémique de Développement «ASD», formation sur l’utilisation des outils permettant d’opérationnaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Une seule zone Afrique, c’est pour 2020. Vous inscrivez-vous dans cette optique?
En marge du Sommet, le Président du Rotary international Ian Riseley plantera le dernier des 1.200.000 arbres, un challenge que je me suis lancé avec les Rotary clubs du District 9010. Nous avons aussi à maintes reprises insisté pour que l’Afrique soit considérée comme une zone unifiée dans l’organisation du Rotary, ce qui adviendra en 2020. C’est dire que nous sommes capables de contribuer par nous-mêmes à la paix et au développement durable de notre continent.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !