Dépêche
Accueil » Politique » Abdelilah Benkirane essuie les foudres de Fouad Ali El Himma

Abdelilah Benkirane essuie les foudres de Fouad Ali El Himma

©Ph: AICPRESS

L’ancien chef de gouvernement impliqué dans les événements d’Al Hoceima

Selon le conseiller du Roi, c’est sous le gouvernement de Abdelilah Benkirane que les manifestations ont débuté au Rif.

Plusieurs médias avaient repris, à partir du lundi 5 juin 2017, une rumeur faisant état d’une rencontre entre le conseiller du roi Mohammed VI, Fouad Ali El Himma, et l’ancien chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, au domicile de ce dernier dans la capitale, Rabat. Principal sujet de discussion, avançaient-il, la Mouvance populaire au Rif. M. Ali El Himma se serait ainsi présenté, expliquaient- il, en missi dominici de Mohammed VI à M. Benkirane, qu’il aurait sollicité au nom du Roi pour s’impliquer dans le règlement de la situation dans la région.

La réponse du conseiller du Souverain n’a cependant pas tardé. Dans une déclaration publiée le mardi 6 juin 2017 par les journaux électroniques Hespress et Médias24, M. Ali El Himma a en effet précisé que s’il a bien rendu visite à M. Benkirane, c’est à titre privé, non en tant qu’émissaire de Mohammed VI. “J’ai pris cette initiative dans un cadre personnel, de pure courtoisie, au début de ce mois sacré de Ramadan”, déclare-t-il. Et d’ajouter: “J’ai simplement voulu prendre de ses nouvelles, surtout qu’il était fatigué. Il a également plusieurs fois demandé de mes nouvelles et me reprochait de ne pas lui rendre visite et de ne pas prendre contact avec lui.”

M. Ali El Himma a par ailleurs démenti le fait qu’il ait discuté, lors de la rencontre, des événements du Rif. “M. Benkirane veut peutêtre maintenir des illusions, taire la vérité ou laisser se répandre les fausses informations”; fustige-t-il Et de rappeler, enfin, qu’il n’aurait pas voulu embarrasser M. Benkirane, sachant que c’est sous le gouvernement de ce dernier que les manifestations avaient débuté au Rif. “En tant que conseiller de Sa Majesté, que Dieu l’assiste, et membre du Cabinet royal, je sais très bien qu’il y a un seul gouvernement nommé par Sa Majesté le Roi, et je sais très bien qui est le chef du gouvernement”, a-t-il par ailleurs déclaré.

Pour l’instant, M. Benkirane se garde encore de réagir. On l’imagine mal, toutefois, jouer un quelconque rôle à l’avenir dans le Rif, sachant qu’il s’était dit prêt, le samedi 3 juin 2017, à participer à toute initiative dans ce sens.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !