Dépêche
Accueil » Société » Abdelfattah Bouzoubaa : « Le développement personnel de l’enfant fait partie de nos priorités »

Abdelfattah Bouzoubaa : « Le développement personnel de l’enfant fait partie de nos priorités »

Directeur fondateur du groupe scolaire Bir Kacem Assabil- Rabat

Abdelfattah Bouzoubaa, ancien secrétaire général de l’enseignement primaire et secondaire, puis directeur des affaires générales auprès du premier ministre, nous parle de son groupe scolaire privé, créé en 1999, et de sa feuille de route.

Quel concept pour l’école Assabil? Et quel est son point fort?
Le Concept Assabil reste fidèle à ses fondements, et ceci, depuis sa création en 1999. Il ne manque pas de suivre la marche du monde. L’innovation est notre fer de lance. Si l’école a su se faire une place respectable, c’est qu’elle s’est efforcée d’adapter son offre éducative aux impératifs du 21ème siècle.

Comment se concrétisent les innovations pédagogiques que vous préconisez?
Les toutes nouvelles recherches dans le domaine pédagogique ainsi que l’évolution des neuro-sciences ont mis en exergue la notion «d’intelligences multiples ». Conscient de ce fait, l’institution Bir Kacem Assabil a axé ses efforts sur la diversification de ses approches pédagogiques. C’est ainsi que le développement personnel de l’enfant fait partie de nos priorités.

Désormais, nous accordons une importance particulière à un ensemble d’activités d’épanouissement telles le théâtre, l’expression corporelle et la natation, que nous avons intégrées dans l’emploi du temps de l’élève au même titre que les matières scolaires classiques. Par ailleurs, la dimension psychologique de l’enfant demeure une de nos préoccupations majeures. En effet, l’élève, en général, éprouve un besoin constant d’être valorisé et compris. C’est pourquoi nous avons instauré des séances de coaching animées par des professionnels.

Ces innovations ont-elles un impact sur les pratiques en classe?
Il est évident que l’acte pédagogique, qui est du ressort de l’enseignant, demeure l’objectif principal vers lequel convergent toutes les actions que nous avons citées. Comme vous le savez, l’évolution spectaculaire du numérique a influencé les paradigmes pédagogiques en place. C’est ainsi que le triangle didactique, constitué traditionnellement de trois pôles «apprenant, enseignant et savoir», s’est élargi pour devenir quadruplet, intégrant un 4ème pôle qui est le numérique. Cela s’est traduit à notre niveau par l’introduction dans nos classes des Tableaux Blancs Interactifs (TBI) et d’un ensemble de ressources numériques véhiculées par l’Internet.

A ce propos, on observe que l’Internet appauvrit nos jeunes en matière de communication et de culture générale. Qu’en pensez-vous?
L’établissement Bir Kacem Assabil prend en considération cet état de fait dans son offre éducative. Aussi avons-nous mis en place un programme dédié à la lecture: animations autour du livre, installation de coins de lecture au sein des classes, organisation de concours (défi lecture), théâtralisation d’ouvrages étudiés en lecture suivie.
D’autre part, l’ouverture sur d’autres espaces et sur de nouveaux horizons ne peut que consolider les compétences susceptibles de préparer nos élèves à la vie active (soft skills). Dans cette perspective, nous avons établi des partenariats avec des instances internationales et locales: Nous sommes membres du Réseau des Ecoles Associées de l’UNESCO, nous sommes également partenaires du Rotary Club International et d’un établissement secondaire au Canada. Nous encourageons, en outre, nos élèves à entreprendre un travail associatif à caractère caritatif et social, entre autres.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !