La profession de foi du gouvernement est désormais accessible sur Internet

LA PRIMATURE EN DIRECT

Ahmed Lahlimi

L'aventure de la Primature sur le net a une histoire. Le promoteur du projet ne croit pas que l'Internet reste encore réservé aux nantis. Pour Ahmed Lahlimi, ministre chargé des Affaires générales du gouvernement, plus le marché est mûr, plus les connexions sur le Web sont fréquentes et le Maroc semble être bien prédisposé en la matière.

Par Abdellatif EL AZIZI

Le gouvernement est porteur d'un projet de société sous-tendu par deux objectifs : le passage d'une économie relativement stagnante à une économie caractérisée par une croissance forte durable et créatrice d'emplois et le passage d'une société socialement et spacialement inégalitaire à une société solidaire basée sur une réduction des disparités sociales et géographiques". La profession de foi du gouvernement est désormais accessible sur Internet. Le site de la Primature est non seulement facile d'accès, mais de plus avec une page d'accueil dynamique, l'internaute peut être agréablement surpris de constater que l'entrée colle à l'actualité car cette page d'accueil fonctionne sur une base de données.

Fréquence

Toutes les parties sont d'ailleurs actives et une véritable révolution dans ce qui était la Mecque de la bureaucratie, l'agenda des ministres, chef du gouvernement en tête, est accessible au commun des citoyens. Connaître à l'avance les rendez-vous du premier ministre, l'agenda de la Primature détaille l'emploi du temps passé et futur du premier ministre. Question de proximité.
Les discours du chef de gouvernement sont classés par thèmes. Le moteur de recherche est unique, il possède trois entrées de recherche, un classement par index, une recherche par thème et une dernière par mots clés.
Pour connaître le Maroc, les internautes disposent d'une fenêtre qui présente des informations crédibles et fiables sur le pays. Comme il est désormais établi que l'Internaute moyen est plutôt jeune cette fenêtre dispose d'un quizz où les jeunes peuvent s'amuser à tester leurs connaissances aussi bien sur l'histoire, la politique ou la géographie du Maroc.
L'aventure de la Primature sur le net a une histoire. Le promoteur du projet ne croit pas que l'Internet reste encore réservé aux nantis. Pour Ahmed Lahlimi, ministre chargé des Affaires générales du gouvernement, plus le marché est mûr, plus les connexions sur le Web sont fréquentes et le Maroc semble être bien prédisposé en la matière.
Affaire entendue entre d'une part le ministre chargé des Affaires générales du gouvernement et d'autre part le responsable du pôle système d'information de la primature et le directeur de la société marocaine Médias consultants et la société française RM Communication. Adnen Moudden qui est chargé de mission auprès du Premier ministre a mis son expérience de docteur en informatique industrielle à l'épreuve tandis que l'ancien rédacteur de Jeune Afrique Raphaël Mergui s'est occupé de la conception et de la rédaction.
Pour Webiser la primature, ce dernier fait remarquer que le travail avec les services du premier ministre n'a connu aucun couac "preuve que l'administration marocaine a vraiment changé". Du moins à ce niveau-là!

Retour