Dépêche
Accueil » A la une » 19è Festival Gnaoua et Musiques du Monde : une parade haute en couleur ouvre le bal

19è Festival Gnaoua et Musiques du Monde : une parade haute en couleur ouvre le bal

ouverture-festival-gnaoua-essaouira-maroc-hebdo

La 19ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde s’est ouverte jeudi soir, à Essaouira par une parade haute en couleur, qui annonce le lancement des festivités pendant 4 jours (12-15 mai).

Dans une ambiance festive et conviviale, une vague humaine multicolore est partie de Bab Doukkala pour rejoindre la scène de la Place Moulay El Hassan où a lieu la cérémonie d’ouverture sous les applaudissements ininterrompus d’un public assoiffé de culture. Les troupes participantes ont sillonné, sous le regard admiratif du public, les principales artères de la Médina.

Le coup d’envoi de ce festival se fait toujours en grandes pompes. Essaouira festive et colorée transforme ses rues en une messe géante de la musique où toute la ville est actrice et non simple spectatrice et figurante. Un véritable carnaval des sens que cette parade à chaque ouverture du festival. Les musiciens, des troupes de gnaoua du Maroc entier se mêlent à la foule, et au public, et tous marchent dans les rues de la ville pour chanter haut et fort le dialogue interculturel, l’ouverture sur l’autre et la paix.

Danse et musique transforment la ville en un carnaval géant, histoire d’annoncer le début des festivités. Organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 19ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde investira les espaces les plus emblématiques de la ville, comme la Place Moulay El Hassan, et la plage, en plus de la terrasse du Borj Bab Marrakech, Dar Loubane, Bab Doukkala et Zaouia Issaoua.

Comme à l’accoutumée, les organisateurs se sont montrés audacieux dans la concrétisation de l’esprit du festival, en allant chercher des musiques et des cultures aussi lointaines que différentes pour les inviter à fusionner la musique gnaouie.

La 19ème édition Festival Gnaoua et Musiques du monde rendra hommage aux anciens et aux enfants prodiges de la ville, feus Mahmoud Guinea et Tayeb Saddiki, ainsi qu’au Sénégalais Doudou N’diaye Rose.

Ce festival défend l’ancrage africain du Maroc à travers cette culture. Et c’est bien pour cela qu’avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), les organisateurs consacrent un forum à l’Afrique pour la 3ème année consécutive.

Le festival proposera cette année encore une programmation jazz et world music de grande facture pour les mélomanes et les centaines de milliers de fidèles de ce rendez-vous à l’ambiance unique.

Au menu du festival figure aussi la 5ème édition du Forum des droits de l’Homme placée sous le thème « Diasporas africaines : racines, mobilités, ancrages » et qui vient rappeler l’attachement du Maroc à son africanité, avec la participation d’un panel d’intervenants émérites.

Toujours en marge de la programmation musicale, la ville vivra aux rythmes de l’art et de la culture. L’hommage aux anciens sera ainsi mis en lumière par le travail du talentueux Hassan Hajjaj à travers une exposition intitulée « Colors of Gnaoua ».

Le festival se clôturera sur un hommage à Tayeb Saddiki, grand témoin et acteur de la naissance de groupes qui ont révolutionné la musique marocaine pendant les années 70 comme Nass El Ghiwane, Lamchaheb ou Jil Jilala.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !